Histoire de l’hyperréalisme

L’hyperréalisme est le terme employé pour désigner le style d'artistes produisant des peintures ou des sculptures ressemblant à une photographie haute résolution.

hyperrealisme L’hyperréalisme est considéré comme une branche du photoréalisme , dû aux méthodes similaires utilisées pour créer les peintures ou sculptures hyperréalistes. Le terme est principalement appliqué à un mouvement artistique indépendant et un style d'art qui s'est développé depuis le début des années 2000, aux États-Unis et en Europe.

Le mot français « hyperréalisme » et tous ses dérivés viennent du marchand d'art belge Isy Brachot qui l’a employé comme le titre d'une grande exposition et d’un catalogue dans sa galerie à Bruxelles en 1973. L'exposition est dominée par des photoréalistes américains tels que Ralph Goings, Don Eddy, Robert Bechtle, Chuck Close et Richard McLean, mais elle comprend d’autres artistes européens influents tels que Gnoli, Klapheck, Richter et Delcol. Depuis lors, le terme « hyperréalisme » est utilisé par des artistes et revendeurs pour désigner les peintres influencées par les photoréalistes.

L’hyperréalisme du début du 21e siècle a été fondé sur les principes esthétiques du photoréalisme. Le peintre américain Denis Peterson, dont les œuvres novatrices sont universellement considérées comme une émanation du photoréalisme, a d'abord utilisé Hyperrealism pour désigner le nouveau mouvement et son groupe dissident d'artistes. Graham Thompson a écrit une façon de démontrer comment la photographie, devenue assimilée au monde des arts, a fait le succès de la peinture photoréaliste dans les années 1960 et 1970. Elle est aussi appelée super-réalisme ou hyperréalisme et des peintres tels que Richard Estes, Audrey Flack, Denis Peterson et Chuck Close ont souvent travaillé à partir de photogrtaphies pour créer des peintures qui semblent être des photographies.

Cependant, l'hyperréalisme est en contraste avec l'approche littérale trouvée dans les peintures photoréalistes traditionnelles de la fin du 20e siècle.

Les peintres et sculpteurs hyperréalistes utilisent des images photographiques comme source de référence à partir de laquelle créer un rendu plus définitif et détaillé, qui, souvent à la différence du photoréalisme, est narratif et émotif dans ses représentations. Les peintres photoréalistes ont strictement tendance à imiter les images photographiques, en omettant ou en faisant abstraction de certains détails pour maintenir une approche cohérente d'ensemble de le conception picturale. Ils omettent l’émotion humaine, la valeur politique et les éléments narratifs. Comme il a évolué du Pop Art, le style photoréaliste de la peinture est unique, précis et fortement mécanique, avec un accent sur un imaginaire terre-à-terre, du quotidien.

L’hyperréalisme, malgré qu’il soit essentiellement photographique, entraîne souvent un accent plus doux et beaucoup plus complexe sur le sujet, le présentant comme un objet vivant et tangible. Ces objets et ces scènes dans les peintures et les sculptures hyperréalistes sont minutieusement détaillés pour créer l'illusion d'une réalité non-vue dans la photo d'origine. Cela ne veut pas dire qu'ils sont surréalistes, car l'illusion est une représentation convaincante d’une réalité simulée. Les textures, les surfaces, la lumière et les ombres semblent même plus claires et plus nettes que dans la photo de référence ou même que le sujet lui-même.

L’hyperréalisme prend ses racines dans la philosophie de Jean Baudrillard, « la simulation de quelque chose qui n'a jamais vraiment existé ». En tant que tel, les hyperréalistes créent une fausse réalité, une illusion convaincante basée sur une simulation de la réalité, la photo numérique. Les peintures et sculptures hyperréalistes sont un agrandissement de très haute résolution des images produites par des appareils photo numériques et affichées sur les ordinateurs. Alors que le photoréalisme imite la photographie analogique, l’hyperréalisme utilise l'imagerie numérique et l’amplifie pour créer un nouveau sens de la réalité. Les peintures et sculptures hyperréalistes confrontent le spectateur avec une illusion d’images haute résolution manipulées, bien que plus méticuleuses.


Arts3

À propos de l'auteur

Arts3 Network

Chroniqueur d'art